#artwalksaarbruecken
2
Sowat & Lek Saarbroken // Bahnhofstraße 66

Sowat et Lek font partie des représentants les plus marquants de l’ « Urban Exploration » – ou « Urbex » – qui est l’exploration artistique du milieu urbain et des « Lost Places » (lit. « endroits perdus ») – de vieilles ruines industrielles ou des toits. Les deux artistes se sont rencontrés en 2009 durant une exposition de groupe à Paris. En 2010, leur premier projet commun « Mausolée » connaissait déjà un grand succès : au cœur d’un supermarché parisien abandonné, ils ont construit, avec l’aide d’autres artistes graffeurs français, un mausolée. Ils voulaient ainsi attirer l’attention sur le déclin de la « subculture graffiti » qui semble être toujours plus menacée par le street art et son esthétique pop globale. Né en 1971, Lek a étudié l’architecture et il peint en extérieur depuis déjà 25 ans. Lors des collaborations avec son collègue artiste Sowat, c’est habituellement lui qui structure l’espace ou la façade avec des formes abstraites. Sowat quant à lui, né en 1978, s’est penché depuis ses 20 ans sur l’écriture. Son style est souvent qualifié de « Calligraffiti », une forme hybride de calligraphie et de graffiti. Lek et Sowat sont tous deux membres du collectif d’artistes européen fondé en 1999 “Da Mental Vaporz” (DMV) – un groupe connu à l’international pour ses « murals » hors du commun et ses styles de graffitis.

 

Making of